Interview – Tricoteur Bordelais

_9452

Aujourd’hui je vous présente le Tricoteur Bordelais que j’ai découvert il a peu mais j’ai trouvé son concept et surtout le fait que ce soit un homme qui en soit à l’origine très intéressant. Bonne Découverte …

TTC – Peux-tu te présenter et nous dire ce qui t’a décidé à créer « Tricoteur Bordelais » ?


Bonjour ! 
Pour me présenter en quelques mots, je me prénomme David, je suis arrivé à Bordeaux en 1999 pour y faire des études de Design Produit. Je me suis ensuite converti à l’architecture, qui est devenu mon activité principale aujourd’hui.
En parallèle à ça j’ai toujours baigné dans l’univers du skate et surtout du graffiti. Peindre sur les murs (de façon illégale ou autorisée) a été une révolution et a été pour beaucoup dans mes choix de vie.
 J’ai toujours aimé créer, peindre, photographier et surtout ne pas rester enfermer dans une discipline…

406554_112394482215318_1732520117_n

Comment est née l’idée du Tricoteur Bordelais ?

L’hiver dernier je souhaitais me trouver une écharpe à la fois originale, agréable et surtout chaude. 
J’ai cherché un bon moment afin de trouver LE modèle qui me conviendrait. Mais soit c’était cher et trop classique ou alors très très cher. Sans avoir vraiment avoir de coup de cœur. 
J’ai eu alors un flashback de mon enfance, à la campagne chez mes grands-parents. Ma grand-mère tricotait énormément et m’avait appris à faire quelques points.
Après quelques sessions de rattrapage sur you tube, j’ai décidé de dessiner mon Écharpe  
Dans mon entourage pas mal de gens me demandaient d’où ça venait et souhaitaient leur écharpe.
C’est là qu’est née la première série « L ». 
Du coup le Facebook a été créé avant tout pour le fun. 
Et ça a plu. Il faut dire que nous avons eu une vague de froid et même un peu de neige à Bordeaux. Du coup ça aide.
Et pour cette année j’ai eu envie de tester un autre modèle, plus court, avec une découpe asymétrique qui peut se porter de plusieurs façons, toujours dans des couleurs vivantes et en faisant attention à la qualité de la laine (je ne supporte pas les écharpes qui grattent…).
« The BANDIT » est le modèle de l’hiver 2013. 
Aussitôt postée sur la page Facebook, je recevais une commande. C’est reparti pour un tour.

182595_289445997843498_594493454_n

TTC – Es-tu seul sur ce projet ou bien travaillez-vous à plusieurs ?

Je travaille seul sur ce projet, pour le moment. 
Peut-être une ou deux collab’ bien choisies pour l’hiver prochain. Mais il faut que je mette ça en place dans le courant de l’année.

598416_292324687555629_122596657_n

TTC – Peux-tu nous parler de l’esprit qui s’en dégage ?

Je tricote vraiment pour le plaisir, quand j’ai envie de sortir un modèle particulier ou de tester une nouvelle couleur.
 Je fonctionne beaucoup au feeling, au coup de cœur, et surtout je tricote avant tout comme si c’était pour moi. (Inutile de me demander de tricoter un Pull pour un caniche, je n’ai pas de caniche…).
 Niveau prix ça reste plus que correcte. Je ne suis pas là pour faire fortune. Si tu veux moins cher tu as deux solutions : tu apprends à tricoter ou tu vas chez Zara tu économiseras peut être 5€… 
Donc en gros, c’est de l’édition ultra limitée (voir du modèle unique pour certaines commandes), et tout à fait abordable. Le problème : premier arrivé, premier servi.

_9453

TTC – Quelles sont tes inspirations ?

Alors pour les influences comme dit plus haut le graffiti m’a énormément apporté et influencé, tant dans les formes, les volumes, les couleurs que dans les rencontres humaines.

TTC – Penses-tu avoir des concurrents ? Qu’est ce qui t’en différencie ?

Je ne sais pas si j’ai des « concurrents ». En fait je ne m’étais même pas posé la question.
 Je fais essentiellement des écharpes, avec un modèle phare par saison, sans prétention ni compétition. 
Si tu cherches une écharpe sur ETSY dans les pages en français tu en trouves un sacré paquet de 15€ à 4000€ et de tous les styles… 
Ce qui pourrait faire la différence… Sans doute le fait que je sois un homme qui tricote… Que les modèles sortent de l’écharpe classique ou du tube. Que je peux livrer gratuitement sur Bordeaux.

TTC – Quels sont tes objectifs ou tes souhaits pour « Tricoteur Bordelais » sur le court, moyen et long terme ?

Alors sur le court terme… 2 choses : que les températures continues de chuter… Et que tu m’achètes une écharpe.
Moyen terme : 2 choses aussi… Finir la saison d’hiver. L’été les écharpes ont du mal à partir et les maillots de bain en laine c’est joli mais il vaut mieux éviter de se baigner avec… Mettre en place une ou deux collab’ pour l’automne prochain.
Long terme : continuer de tricoter ce qui me plait (à petite échelle… Il n’y aura pas de boutique ni même de multinationale « Tricoteur Bordelais »), continuer d’avoir des commandes et de faire des rencontres aussi sympa que j’ai pu en faire jusqu’à présent.

_9414

TTC – Peux-tu nous dire où l’on peut acheter tes créations ?

Sur mon Facebook principalement, en choisissant parmi les coloris dispos, ou en passant une commande spéciale. 
Le Etsy est toujours vide… Ça part quasiment de suite sur Facebook. 
Comme dit plus haut premier arrivé, premier servi.

TTC – Ou peut-on te trouver sur le web ?
http://www.facebook.com/tricoteurbordelais

A bientôt

393672_105029306285169_194954076_n

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s